Écrire un scénario – Sans fioriture

J'ai déjà écrit sur ce blogue quelques billets pouvant aider à l'écriture d'un scénario. En voici quelques-uns:

Toutefois, je n'ai pas aborder quelques détails qui peuvent s'avérer importants lors de la rédaction d'un scénario. Alors je vais le faire ici brièvement.

Un document écrit sans fioriture

On dit que le scénario n'est pas une «oeuvre d'art», il doit être présenté simplement et clairement. Pas de fioriture. Il s'agit d'un plan de travail qui sera utiliser par diverses personnes dont principalement les acteurs. Lors de l'écriture, il faut toujours songer que le texte ÉCRIT sera DIT et que, par conséquent, il doit avoir la fluidité d'un langage verbal et non d'un style d'écriture de type roman avec détails et mouvement de style. La clé dans le scénario est la suivante:

Votre lecteur doit pouvoir visualiser la scène à partir du moins d'éléments possibles. Sans indication de caméra, sans trop de détails qui ne pourraient pas être visualisés. Écrire un scénario est un exercice de concision. Il faut être bref et clair. Source : Écrire un scénario – Manuel pratique de Maryse Léon-Garcia

Point de vue de la caméra

Comme je l'ai déjà écrit précédemment, lorsque nous devons écrire un scénario, il est essentiel d'écrire dans la partie descriptive (action), les détails important qui doivent se trouver dans la scène en question. Par exemple, s'il y a un objet qui a un rôle indispensable dans la scène, il faut l'inscrire clairement. Parcontre, souvent on dit qu'il ne faut pas mentionner immédiatement les plans de caméra même si vous avez une bonne idée du plan que vous désirez voir. Il faut laisser le producteur par la suite vous poser la question si vous êtes le réalisateur-scénariste de choisir vos plans, sinon il faudra choisir un réalisateur et peut-être avec lui pourrez-vous discuter des plans possibles. Dans quelques livres que j'ai lu ici et là, on dit que lorsqu'on écrit il faut laisser dormir en nous le réalisateur et n'être que le scénariste. On parle de découpage uniquement au moment où le tournage doit se faire. Alors il faut repasser dans le scénario et voir les séquences et les plans de caméra. Personnellement, je trouve cette partie plutôt difficile, parce que plusieurs scènes auxquels je songe, je vois dans ma tête précisément ce qui se passe et donc j'ai tendance à vouloir le mettre sur papier immédiatement. Toutefois, on mentionne aussi que ce n'est pas précisément au moment du tournage que l'on fait le découpage, mais aussitôt que le scénario est fluide, qu'il est bien étoffé. Alors il est possible de songer au plan de vue et au style visuel.

Décor et ambiance

On dit également que le décor doit être décrit sommairement. Que c'est au réalisateur voire au décorateur de choisir les éléments visuels qui feront parti de l'ambiance d'une séquence. Pour ma part, l'idée de mon film est basé sur un fait vécu donc il y a des éléments physiques qui me semblent essentiels et qui doivent faire partie de mon décor quoique l'on puisse dire. Bref, je dois avouer que ce sera un exercice très éprouvant probablement pour moi, parce que j'ai tendance habituellement à faire de grandes descriptions. Mais pour le moment, avant même d'écrire le scénario proprement dit, je me suis fait une arborescence des divers événements qui se produiront dans mon scénario. Donc, je cherche à écrire des titres en une phrase pour me remémorer les événements vécus et pour ensuite pouvoir écrire les dialogues ou les description des scènes. (Voir le billet Comment Structurer ses idées). Ce ne sont que quelques petits trucs que je viens de vous transmettre et qui j'espère vous seront utiles si, tout comme moi, vous avez pour projet d'écrire un scénario.

Partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *