Ne soyons pas naïfs et soyons prudents!

Voilà que Montréal a adopté une loi qui interdit les pitbulls.

Personnellement, je ne suis pas d’avis que le bannissement de cette race ou d’une quelconque autre race de chien soit la véritable solution pour éloigner les accidents graves tels des morsures ou des dèces suite à une attaque canine.

Cela dit, l’humain étant ce qu’il est, nous n’allons pas faire disparaître la délinquance, l’imprudence et l’ignorance, en un claquement de doigt. Je crois qu’il y a beaucoup de progrès encore à faire en ce qui concerne l’humanisation de l’humanité!

Nul besoin d’aller voir à l’autre bout de cette planète pour constater ce dont est capable de faire l’humain, puisqu’ici même nous ne sommes pas à l’abri de la violence. Il y a encore tant d’êtres humains qui croient que faire du mal à leurs semblables c’est la meilleure réponse à leur problème. Alors permettez-moi de croire qu’on n’est pas sorti de l’auberge au sujet de notre bonté collective!

Cela dit, des individus qui possèdent des chiens pour de mauvaises raisons, il y en a. Vouloir surveiller ce type de personne ce n’est pas une mince affaire. Bref, j’ai la nette impression que les parties pour et contre ce bannissement ne trouveront pas aisément un terrain d’entente tellement les réactions sont aux antipodes. Qui défend l’humain à tout prix et qui louange la race menacée par cette loi.

Plus de contrôle, bien sûr!

Des gens voudraient que l’on contrôle davantage les propriétaires de chiens. Qu’il y ait des cours de base pour les nouveaux acquéreurs canins, sans compter des permis, des médailles, des amendes, des interdictions de vente en magasin, des interdictions de reproduction si on n’est pas un éleveur certifié, un registre d’animaux… bref la liste est longue.

Une bonne partie de ces exigeances existent déjà, elles ne sont peut-être juste pas en apparence obligatoires, ni validées et contrôlées de manière assidue, mais qu’est-ce qui l’est vraiment de nos jours?

Nous sommes tenus d’informer la ville si nous avons des animaux et il faut qu’ils aient une médaille (chien et chat) donc ils sont enregistrés forcément quelque part. Bref, des améliorations pourraient être apportées au système mais on ne peut pas dire qu’il n’en existe pas un.

Des cours d’éducation canine

Pour ce qui est des formations aux nouveaux propriétaires de chien, je trouve que c’est une proposition délicate. Cela supposerait qu’il existe des personnes qui savent mieux que d’autres comment éduquer un chien. Et pourtant les méthodes existantes pour dresser un chien divergent de beaucoup et, honnêtement, je suis moi-même partagé entre les diverses écoles de pensées à ce sujet.

C’est un peu comme l’éducation des enfants. Existent-ils un cours pour savoir quoi dire, quoi ne pas dire, comment agir et comment ne pas agir afin de ne pas ruiner l’avenir des adultes de demain? Pas que je sache.

Il y a ceux qui laissent pleurer leur bébé (5-10-15 et 20-25- toute la nuit) et ceux qui ne croient pas que laisser pleurer soit la meilleure solution pour rassurer un bébé à l’heure du dodo. Ils priorisent plutôt les câlins, les bisous et le cododo! Que faire? Qui a raison?

Pour revenir au chiens, il y a ceux qui disent que l’on doit se comporter en chef de meute et ceux qui récompensent leur toutou à outrance! (le mot toutou ici n’est pas gratuit) Quel est le genre de cours qui serait donc offert?

Et puis du moment qu’on sait comment éduquer un chien, soit par une technique ou l’autre, les maîtres peuvent bien mettre en pratique leur intention par la suite. Si le propriétaire veut dresser son chien pour l’attaque, il le fera, en plus de bien le faire avec la meilleure technique d’éducation canine qui soit! Non?

Comment savoir qui est un mauvais propriétaire? Il faut qu’il arrive un accident pour pouvoir juger que le maître n’a pas éduqué son chien comme on jugera qu’il soit juste de le faire. Il sera donc trop tard encore une fois. On peut réduire certains risques en imposant des façons de faire obligatoires mais encore là ce n’est pas parce que c’est obligatoire que cela sera respecté, n’est-ce pas?

Enfin, on dit que c’est le maître qui est responsable, responsable des réactions de son chien face à ce qu’il rencontre sur son chemin. Mais sommes-nous sérieusement sortis à ce point de la nature pour ne pas reconnaître qu’une mâchoire demeure une mâchoire et que selon le type d’animal la mâchoire risque d’être utilisée à différentes occasions et pour diverses raisons. Et pour ceux qui croient avoir le contrôle sur leur chien, j’ose espérer que dans leur for intérieur ils savent qu’ils n’ont malheureusement pas le contrôle total sur leur animal. Qu’on le veuille ou non, tous les animaux sont imprévisibles, même nos animaux de compagnie. Ne soyons pas naïfs et soyons prudents!

Partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *