Rendez-vous avec Mentor: Ce que Dieu veut…

CHARLOTTE
Il y a un bon moment que nous ne nous sommes pas parlé. Ces temps-ci je me questionne beucoup et j’aimerais bien avoir votre avis sur le sujet. Que doit-on penser des signes religieux?
MENTOR
Ce que vous voulez savoir exactement c’est leur utilité?
CHARLOTTE
Et bien en quelque sorte oui. Ont-ils leur raison d’être tous autant qu’ils sont?
MENTOR
Leur raison d’être est amené par l’Homme qui doute, l’Homme qui a besoin d’un objet pour se rappeler. Tout comme certaines personnes garderont les billets d’un spectacle en souvenir, l’idée de revoir les billets leur donnera l’impression de mieux se rappeler les événements liés à cet objet. La mémoire est une faculté qui oublie comme vous le dites si bien.
CHARLOTTE
Donc les signes voire les objets religieux ne servent qu’en réalité à se souvenir que l’on est croyant?
MENTOR
Les objets procurent un sentiment d’attachement à quelque chose peu importe ce que c’est. On peut voir des gens qui portent un porte-clé qui symbolise quelque chose qu’ils aiment. Ont-ils besoin du porte-clé pour s’en souvenir? Non. Mais le fait de l’avoir sur eux, le fait de pouvoir le voir, leur évoque des pensées à ce sujet. Il en va de même pour les signes religieux.
CHARLOTTE
Pourtant il y a des signes qui semblent avoir une importance autre que juste un simple rappel, par exemple une forme de protection, un sens de soumission ou d’appartenance à un groupe.
MENTOR
Les signes peuvent avoir autant de sens qu’il y a d’homme sur la terre. Toutes ces significations sont décrites par les hommes pour les hommes. Posez-moi donc la question qui vous démange tant!
CHARLOTTE
Tous ces signes religieux est-ce Dieu qui les veut?
(soupir)
J’en reviens pas de poser cette question!
MENTOR
Dieu, comme certains le nomment, ne veut rien! Je vous l’ai déjà expliqué, l’entité dont nous parlons n’éprouve pas les émotions des hommes il ne cherche ni admiration, ni reconnaissance de votre part. Son existence lui suffit amplement contrairement aux humains qui sont en perpétuelle recherche et compréhension de leur existence. Donc Dieu, toujours pour reprendre votre langage, ne veut absolument rien.
CHARLOTTE
S’il ne veut rien alors pourquoi les hommes veulent-ils lui offrir des choses? Pourquoi les hommes croient que Dieu leur dicte leur conduite?
MENTOR
Parce que l’Homme a besoin d’être en contrôle et de se sentir guidé. Sans règle il est un peu confus. L’Homme a senti qu’il y avait plus grand que lui et il a commencé à fabuler. Il est absurde de croire que Dieu ne soit apparu que lorsque les diverses religions à travers l’histoire de l’humanité ont vu le jour. Et je parle de religions qui n’existent plus à ce jour, qui sont disparues ou se sont transformées, puisque celles que vous connaissez ne sont évidemment pas les premières.
CHARLOTTE
Pourquoi donc l’existence de toutes ces religions différentes?
MENTOR
Parce que encore une fois il pourrait y avoir autant de religion qu’il y a d’homme. Il suffit d’élaborer des lignes de conduites et avoir des adeptes. Les Hommes dans le sens de l’humanité sont en constante querelle à savoir qui a raison. De véritable enfants innocents qui croient être les seuls à détenir la vérité. Vérité qui en passant n’existe pas. On ne peut juger d’une perception qu’elle soit vraie ou fausse puisque c’est une perception.
Pourquoi l’existence des religions, parce que l’Homme avait du mal à s’écouter, il préférait que quelqu’un d’autre lui dicte sa conduite plutôt que lui-même. Étrangement, pour l’Homme il semble plus simple de répondre aux exigences des autres que de rester fidèle à lui-même, parce qu’il a bien plus peur des réprimandes d’autrui que de ses propres blâmes. Les religions sont créées par les humains pour réconforter nul autre que les humains.
CHARLOTTE
Et dire que tous ces signes religions sont si importants pour certains croyants…
MENTOR
D’abord il faut dire que malheureusement pour certains le fait de se dire croyant ne fait pas d’eux des réels croyants. Souvent ce sont même ceux qui ne disent rien d’aucune manière qui sont en fait les plus connectés, toujours pour reprendre vos expressions. Connectés dans le sens plus près de leur spiritualité ou disons de l’essence de leur être.
Donc souvent afin de se faire accroire que l’on croit en quelque chose on utilise cette méthode de représenter sa croyance en des objets. Une personne qui croit n’a besoin de rien d’autre que son esprit pour vivre dans cette croyance voire cette certitude profonde d’une existence au-delà de la sienne. Enfin, l’humain se questionne et à des croyances depuis bien avant l’apparition des habits ou de quelconque autre objet fabriqué par l’Homme.
CHARLOTTE
Peut-on dire que les humains sont naïfs de croire en l’importance de tous ces signes religieux?
MENTOR
Les humains sont naïfs de croire que leur existence et celle de l’humanité soit liée à des objets extérieurs à leur enveloppe corporelle, puisque même celle-ci n’est qu’un accessoire, un véhicule pour vivre ce qu’ils doivent vivre.
CHARLOTTE
J’ai encore quelques questions avant de conclure. Si j’ai bien compris Dieu ne dicte rien?
MENTOR
Non, aucune exigence sinon celle de mener votre existence au mieux pour vous. Il ne juge pas les actes et ne condamne aucun comportement.
CHARLOTTE
Doit-on alors se soucier de la présence de Dieu?
MENTOR
Croyez-vous qu’une table se soucie de votre présence? Une fourmi? Elle pourra s’en soucier si vous l’importunez mais autrement elle fera sa vie sans savoir que vous existez. Comme je vous ai dit Dieu n’est pas un être comme vous l’imaginez. C’est une énergie, un tout, un vide, un ensemble et un morceau à la fois. Ne cherchez pas à comprendre qui est cette entité, cherchez à comprendre qui vous êtes et ce que vous faites de votre vie charnelle, c’est déjà bien suffisant.
CHARLOTTE
Doit-on s’inquiéter de la présence des religions dans le monde, puisque souvent elles sont la cause de bien des guerres ou disons de nombreux désaccords?
MENTOR
Il faut toujours s’inquiéter là où les humains se trouvent… Certains doivent apprendre encore tant de chose que malheureusement…
(hésitation)
… non, j’emploie le mauvais terme, je retire malheureusement, que d’autres hommes doivent faire face à leur choix qui influenceront le cours d’une ou des existences.
CHARLOTTE
Je ne sais pas si cette conversation m’a rassuré. Que penser de tout cela? Je voyais déjà les religions sous un regard analytique, très critique. Pourtant il y a tant de gens qui adhèrent aux religions, ça me perturbe, je l’admets.
MENTOR
Tant de croyants qui cherchent à s’en convaincre. Je le répète lorsque au plus profond de soi on sent qu’il y a quelque chose de plus grand cela est amplement suffisant pour poursuivre une vie sur terre. Tous ces artifices, ces protocoles, ces façons d’être, de faire et de se présenter auprès des autres, sont inutiles pour justifier notre croyance en Dieu… énergie. En revanche, tous ces artifices et protocoles servent aux fins des hommes qui veulent autre chose que de croire en un Dieu quelconque.
(silence)
Si Dieu ne veut rien, les humains eux veulent bien des choses.
CHARLOTTE
Doit-on débattre sur des questions religieuses? Sur des perceptions divergentes? Doit-on tenter de changer la perception des gens? Leur faire comprendre ou voir la vie différemment?
MENTOR
Vous le faites tous, tous les jours. Vouloir convertir les gens pour qu’ils croient en ce que vous croyez, non. Vouloir partager votre vision et vos opinions, oui, pourquoi pas? C’est une manière d’offrir à autrui matière à réfléchir, d’offrir d’autres points de vue, d’autres possibilités. Néanmoins, il faut s’attendre à ce que d’autres fassent de même.
Alors il faut poursuivre ses réflexions de manière personnelle. Tenter de voir la vie à travers ses propres yeux et non ceux d’un groupe quelconque d’individus qui vous imposent leur vision bien plus qu’ils ne vous la partagent. Ce n’est pas chose facile que de voir la vie par soi-même. L’humain a peur de la solitude et il la craint davantage lorsqu’il a cette certitude profonde qu’il est vraiment seul… c’est ce qu’il croit!
CHARLOTTE
Merci d’avoir partagé avec moi vos pensées.
MENTOR
Je partage ce que je sais, rien de plus.
Partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *