Le futur n’est pas dans la reconnaissance vocale

Je me considère comme une amatrice de technologies. D’ailleurs, c’est pour cette raison entre autres que j’aime beaucoup écouter des films de science-fiction qui très souvent nous présentent un monde de technologies futures fantastiques et aussi fort probable.

À défaut de pouvoir tester tous les gadgets technologiques qui se font, je lis et je m’informe à leur sujet afin de me faire une idée de ce fabuleux futur qui fait déjà partie intégrante de notre présent.

Dernièrement, il a été beaucoup question des fameuses Google Glass soit les lunettes qu’a développé Google afin de pouvoir vivre une expérience digne de celle qu’on peut voir dans les films de science-fiction. Malgré ce «wow» technologique, lors de la présentation de ces lunettes, Google a été sous les projecteurs principalement pour cette question sur la sécurité et la protection de la vie privée des usagers. Cela dit, pour cette fois-ci, je vais me contenter de vous partager ma critique purement d’un point de vue pratique et technologique.

Pourquoi des lunettes?

Les lunettes existent depuis fort longtemps et ont aussi été boudées pour leur inesthétisme pendant plusieurs siècles. Il s’agit vraiment d’un accessoire qui nous permet de mieux voir et qui est pour plusieurs, plus souvent qu’autrement encombrant. D’ailleurs, les lentilles de contact ont fait leur apparition précisément pour ne pas avoir cet accessoire au visage qui risque de tomber, de se briser et de faire obstacle a une vision élargie.

Les lunettes sont ensuite revenues en vogue justement pour faire partie d’un style vestimentaire. Elles sont devenues un accessoires de mode et encore aujourd’hui elles ont réussi à garder leur place dans cet univers qui tente de rendre cet objet des plus esthétiques. Il reste que les lunettes sont de nature plutôt fragiles et qu’elles ne sont pas toujours pratiques dans certaines circonstances.

Allons-nous donc vraiment adopter des lunettes dans notre mode de vie au quotidien? Ceux qui n’ont jamais eu besoin de lunettes, vont-ils vraiment accepter d’en porter en tout temps pour suivre cette avènement technologique? Permettez-moi d’en douter.

Google et ses lunettes futuristes

Les Google Glass ont un look qui se veut plutôt discret, ce qui est bien, par contre là où la discrétion disparaît, c’est qu’il est nécessaire de parler à ses lunettes pour qu’elles accomplissent des fonctions.  En effet, les lunettes Google fonctionnent en grande partie avec la  reconnaissance vocale, ce qui implique donc le besoin de donner des commandes verbalement pour exécuter certaines tâches (prise de photos, géolocalisation, contrôle de la musique, appeler ou répondre à de appels…)  Personnellement, je trouve cela complètement absurde.

J’ai dû mal à m’imaginer un monde où toutes les personnes parlent à leurs propres lunettes!  Quelle cacophonie! Déjà, je trouve que les cellulaires sont vraiment ennuyeux parce que les gens passent leur temps à parler au téléphone même en faisant l’épicerie. S’il fallait que tout le monde parle dans l’épicerie pour donner des commandes aux lunettes, woooo je sortirais de la bâtisse en courant!

Ce n’est pas un choix logique, comme dirait Spock. La reconnaissance vocale devrait servir qu’à de très rare occasions et pour des fonctions bien précises, autrement, cela ajouterait une pollution sonore considérable. De nos jours, sur certains appareils on tente de les rendre de plus en plus silencieux et dans ce cas-ci nous serions la cause d’un bruit supplémentaire.

Je vous laisse voir une vidéo pour ceux qui ne l’ont pas déjà vu concernant l’utilisation de lunettes Google.

Dans la vidéo suivante on nous montre l’aspect tactile des lunettes parce qu’évidemment on ne pourrait pas juste parler avec les lunettes, il faut bien pouvoir se déplacer à travers des fichiers ou les paramètres de gestion de données.

Encore une fois, j’ai une réticence concernant l’utilisation de l’une des branches des lunettes comme zone tactile. Il faut toujours porter la main à la hauteur du visage, d’après moi, ça risque d’être un geste fastidieux et à la longue même très inconfortable. Je dirais même que ce ne serait pas sécuritaire, puisque la zone tactile me semble trop facilement exposée aux autres. Il aurait été préférable d’avoir un accessoire d’appoint, se trouvant sur un bras tel un bracelet tactile.

Nokia Mixed Reality

Il y a quelques années Nokia avait présenté sa vision du futur en terme technologique dans sa vidéo Nokia Mixed Reality. J’adhère davantage à cette vision qui me semble plus réaliste et plus pratique. Il s’agit d’une combinaison d’accessoires qui permettent de faire des actions virtuelles sans pour autant devoir prononcer un seul mot. Évidemment, il s’agit d’une présentation d’un futur peut-être un peu plus lointain puisqu’on remarque que même les fenêtres permettraient de consulter des données virtuelles.

iWatch de Apple, une rumeur qui court

Et finalement, j’aime aussi beaucoup l’aspect holographique que pourraient avoir les technologies futures. Il y a une rumeur qui dit que Apple aurait une montre à venir avec un hologramme. La soi-disant iWatch fonctionnerait avec de la reconnaissance vocale mais sinon l’usage serait davantage tactile. Il semblerait que la particularité de cette montre réside dans le fait que l’écran serait courbé et flexible. C’est ce qui est expliqué dans ce billet Apple iWatch release date, news ans rumors de TechRadar.

Voici la vidéo que j’ai trouvé sur You Tube, mais je crois qu’il s’agit là vraiment d’un produit encore à l’état de concept et je ne parviens pas à trouver l’origine exacte de cette vidéo et qui peut bien l’avoir réalisé.

Suite à ce visionnement, je doute cependant que dans le futur nous passions vraiment notre temps à bouger des fichiers en les déplaçant avec les mains et les bras continuellement. Physiquement, ça risque d’être pour plusieurs épuisant de toujours avoir les bras dans les airs et de les brandir à gauche et à droite. Je mentionne cela en considérant la santé physique actuelle de bon nombre d’individus sur la planète.

Je suis consciente de Google n’avait l’intention de créer un accessoire parfaitement efficace dans un mode de vie à venir. C’est tout simplement un pas de plus vers l’intégration de ce type de technologie numérique qui fera vraiment partie de notre quotidien d’ici quelques années. Mais parfois je me dis que tant qu’à créer des appareils technologiques pourquoi ne pas le faire déjà en songeant à toutes les possibilités et les contraintes physiques présentes et futures.

En conclusion, je maintiens l’idée que l’utilisation de la voix ne devrait pas être nécessaire pour qu’un appareil de communication virtuelle fonctionne. J’ose croire aussi que ce qui fera fonctionner nos technologies futures ce sera davantage l’usage d’implants cérébraux qui permettent déjà aujourd’hui de contrôler des appareils électroniques par la pensée.

Nous n’en sommes pas encore rendu là pour une masse critique de la population, mais je ne doute pas que nous y arriverons un jour pas si lointain…

Et vous qu’en pensez-vous?

Liens intéressants:

Vidéo: femme paraplégique qui bouge un bras électronique par la pensée grâce à un implant cérébral.
Les premières lunettes Google en démonstration à San Francisco – La Presse

MAJ 12 juin 2013
Voici un lien intéressant via Dominic Desbiens
Les Google Glass déjà has been ? Samsung innove avec des lentilles intelligentes

Partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

One Comment

  1. Les puces cérébraux je pense ne sont pas vraiment une bonne solution. Il y a le risque que ce soient les machines qui prennent le contrôle de notre cerveau. Bien sûr, ce n’est pas vraiment la machine en tant que telle mais des personnes qui utiliseraient ces puces pour contrôler tous les hommes. Vous dites que les Google glass sont discrets, je ne trouve pas. Avoir ce truc blanc sur la figure, ce n’est pas du tout discret, au contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *