Rendez-vous avec Mentor:
espoir et désespoir

CHARLOTTE
Nous avions discuté par le passé au sujet de la souffrance comme étant une sensation propre à chacun. Étrangement, lorsque nous souffrons que ce soit dû à une maladie ou simplement à une situation qui nous rend malheureux, nous sommes envahis par plusieurs émotions dont deux qui semblent vraiment contradictoire, l’espoir et le désespoir. Pourquoi ces deux émotions se côtoient?
MENTOR
Parce que le noir n’est rien sans le blanc. Parce que la mort n’est rien sans la vie. Parce qu’il faut être heureux pour connaître la tristesse. Les opposés existent pour justifier leur propre existence. Dans ce cas-ci il faut dire que l’espoir et le désespoir sont davantage des jugements voire des pensées qui englobent diverses émotions. Par exemple, la présence du désespoir est dû au fait que vous avez peur, que vous êtes inquiet et triste.
CHARLOTTE
Donc lorsque nous souffrons, il est normal d’avoir l’espoir que le mal nous quitte et le désespoir dû à l’idée que le mal nous ronge?
MENTOR
Comment savoir si l’espoir est là pour chasser le mal ou pour tout simplement l’accepter? Comment savoir si le désespoir n’est pas présent pour réaliser les faits ou aggraver la vision de la situation pour saisir son importance. Peu importe les raisons de ces deux états émotionnels, peu importe leur source première, l’essentiel c’est qu’ils soient vécus car l’un comme l’autre, ils ne sont pas mauvais, ils sont complémentaires et nécessaires.
CHARLOTTE
Pourquoi nécessaire?
MENTOR
Parce qu’ils font cheminer. L’esprit se nourrit des pensées générées par l’espoir et le désespoir, il s’enrichit d’un apprentissage spirituel inimaginable pour vous dans le moment.
CHARLOTTE
Alors de passer des larmes aux rires lorsque nous n’allons pas très bien c’est un comportement normal?
MENTOR
Pourquoi ne le serait-il pas? Et puis vos psychologues et vos psychiatres ne pourraient oser dire le contraire.
CHARLOTTE
C’est juste que parfois on dirait que nous sommes sur des montagnes russes d’émotions, nous avons l’impression d’être déséquilibré… mentalement.
MENTOR
Et alors vous n’aimez pas les manèges? La vie est un parcours qui a ses hauts et ses bas comme vous dites si bien. Chaque instant a son importance. Toute une vie est un manège où les virages vous font sentir et vivre différentes émotions. Vous devez voir la vie comme une ronde de surprises, qu’elles soient bonnes ou moins bonnes, ça c’est une question de perception.
CHARLOTTE
Peut-on perdre espoir?
MENTOR
Rien ne se perd, tout se construit. L’espoir se trouve aussi grand que le nombre de pensées qui le bâtissent. Même sans une seule brique l’espoir a toujours sa place en vous, il s’agit juste de le bâtir grâce à vos pensées et de le rendre plus solide. Le désespoir aussi fonctionne ainsi, plus vous lui donnez du matériel et plus il prendra de l’espace. L’espace est partagé donc évidemment l’un peut sembler supplanter l’autre mais jamais il ne pourra l’anéantir, jamais.
CHARLOTTE
Et bien, puisque visiblement l’un ne va pas sans l’autre, j’espère tout de même ne plus désespérer!
MENTOR
Et moi je vous souhaite de désespérer pour mieux espérer. Détruire pour mieux reconstruire.
Partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *