Ma fascination pour les Gnomes

Enfant, j'avais beaucoup beaucoup d'imagination. Peut-être est-ce pour cette raison que ma fille aînée aussi semble en avoir à revendre. Bref, je jouais avec les jouets que j'avais, mais j'adorais par dessus tout me créer des mondes imaginaires. Je m'inventais des personnages avec qui je dialoguais, je les voyais de manière détaillée même si j'étais tout à fait consciente qu'ils n'existaient pas vraiment. Toutefois, je me souviens que dans mon for intérieur, je souhaitais, de la même manière que Pinocchio désirait devenir un véritable enfant, que mes personnages prennent vie et qu'ils apparaissent dans ma chambre comme par enchantement.

L'un des personnages que j'aurais voulu indubitablement rencontrer, c'était le fameux petit homme au chapeau pointu et à la barbe blanche. Dans mes pensées, le gnome ou plus communément appelé le nain de jardin, n'était pas plus haut que trois pommes, littéralement! Il pouvait être un peu grincheux, mais généralement serviable auprès des créatures qui l'entouraient. C'était un bonhomme travaillant mais qui savait aussi prendre du bon temps en jouant de la flûte ou du tambour.

Enfin, le temps a passé, j'ai grandi, cependant j'ai gardé tout au fond de moi ce petit espoir naïf que ces petites créatures existent vraiment et qu'un jour je pourrais les voir. Alors, je me suis dis pendant longtemps qu'un jour j'aurais un gnome dans mon jardin. Pour cette raison, en faisant des courses, j'ai croisé le regard de ces deux petits nains de jardin qui se trouvaient tristement seuls sur une étagère de magasin. Je n'ai pas pu résister et j'ai donc fait grimper soigneusement ces deux bonhommes dans ma main pour les ramener chez-moi et leur trouver un petit coin de jardin qui serait rien qu'à eux. Pour le moment, ils se trouvent parmi les Impatiences, dans un vase situé sur notre perron. Ils pourront vous souhaiter la bienvenue dans notre demeure si vous passez nous voir!

C'est peut-être ridicule mais je les adore! Voici la binette de mes petits gnomes!

Nains de jardin

Vous pouvez lire ci-bas, un texte que j'avais écrit le 6 mai 2008 pour les Impromptus Littéraires concernant ces petits lutins. C'est un gnome qui raconte avec son accent anglais, (parce que c'est ainsi que je me l'imaginais à l'époque) son aventure dans le ciel grâce à sa fidèle monture. Vous pouvez entendre mon interprétation avec le podcast ci-dessous.

Bonne lecture et bonne écoute!

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Durée : 1:41 minute | MP3 de 1.53 Mo

La nuit où j'ai volé sur le dos du dragon…fly, mmmh in français je crois que c'est une lee-bell-yule. C'était splendid! Chez-nous ces insectes sont very big et ils sont nos valiants destriers. La première fois où j'ai monté sur mon dragonfly, j'avais 105 ans et j'étais very nervous.

Il faut comprendre que for un Gnome, voler c'est very special parce que nous sommes maîtres des terres et des forêts et que nous ne quittons normalement jamais le ground. Nous avons many aptitudes, for example, nous sautons very high et nous courons aussi very fast. Mais voler est un feeling unique que seul a few of us vont expérimenter during notre vie.

Nous utilisons ces bêtes qui sont nos friends dans les batailles contre les ennemis de nos forêts et nos garden. Les lee-bell-yule sont fast, agiles et elles n'ont pas peur du danger. Cette nuit là en volant dans le sky avec mon dragonfly, j'ai découvert thanks to mon best friend que le sky est aussi magnifique que le ground.

Je sais que vous les humans volez avec des big tas de ferrailles, mais je suis sûr que volé avec des vraies wings c'est beaucoup plus extraordinary!

Partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

One Comment

  1. Pingback: Un jardin de gnome transportable | Vie à deux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *