Rendez-vous avec Mentor:
le bonheur sur les chemins de la vie

CHARLOTTE
Je songe aux paroles de Plume Latraverse qui chante ceciOn a tous sa marde à manger dans la vieLe bonheur c'est rien qu'une question d'appétitOn a tous sa marde à manger dans la vie Ouvre ta gueule, prend ta bouché et puis sourisostie!
(pause)
Qu’est-ce que le bonheur? N’est-il que l’adversaire du malheur, ils se querellent, ils se chamaillent mais ils existent que parce que l’autre existe aussi.
MENTOR
Le bonheur est un concept et comme plusieurs concepts il n’y a pas de définition unique. Le bien existe parce que le mal existe. Même chose pour le chaud, le froidle haut, le basle petit et le grand. En fait tout existe parce que les choses sont mises en relation entre elles. C’est un phénomène très humain. Le bonheur est propre à chacun ce qui rend heureux les uns ne rend pas forcément heureux les autres.
CHARLOTTE
Le bonheur n’est-ce pas un état émotif plus grand que le plaisir ou le simple fait d’être heureux à l’occasion?
MENTOR
Tel que je l’ai dit plus tôt le bonheur n’a pas qu’une seule définition il peut prendre plusieurs formes et chacune d’elle est tout aussi véridique.
CHARLOTTE
Le malheur est-il vraiment l’antagoniste du bonheur?
MENTOR
Le bonheur est ce qu’il est, le fait de le définir en partie par un concept opposé n’est qu’une façon comme une autre de s’expliquer ce qu’est le bonheur. La tristesse est le véritable opposant au bonheur si l’on parle d’un état émotif puisque le malheur est davantage un phénomène de circonstance qui nous procure une émotion.
CHARLOTTE
Pourquoi l’Homme est-il visiblement à la recherche du bonheur, c’est-à-dire en quête de cet état de sérénité et de bien-être?
MENTOR
Il cherche la béatitude parce qu’il l’a déjà connue. C’est normal de vouloir reproduire un état qui nous convient, la seule chose c’est que les outils pour y parvenir diffèrent.
CHARLOTTE
Quand vous dites qu’il a déjà connu cette béatitude que voulez-vous dire exactement?
MENTOR
Cessez de faire l’ignorante.
CHARLOTTE
(surprise et hésitante)
Euh! J’aimerais juste être éclairée.
MENTOR
Vous le savez bien, si l’Homme avait vécu que sa seule et unique vie d’Homme bon nombre de questionnement n’auraient même pas raison d’être. C’est parce que l’on devient adulte que l’on se questionne croyez-vous?Pourtant bon nombre d’enfants pourront vous parler de leur vision des choses sans que vous n’y personne ne leur explique quoi que ce soit.
CHARLOTTE
Pourquoi faire compliqué quand ça peut être simple? Si on a déjà connu le bonheur autrement, pourquoi ne pourrions-nous pas le vivre actuellement tout le temps. Pourquoi ce jeu de constante dualité? Bien-être, souffrance, joie, tristesse
MENTOR
Parce quecomme vous dites si bien à vos enfants lorsque vous êtes las d’expliquer et de répéter les choses ou encore parce que vous savez qu'ils ne sont pas en mesure de comprendre. Lorsque vous allez à l’école voyez-vous l’utilité immédiate de tout ce que vous apprenez?
CHARLOTTE
(hoche la tête de gauche à droite)
MENTOR
Alors c’est la même chose avec votre vie disons qu’il s’agit d’un cours pour lequel certains ont plus d’intérêt que pour d’autres mais que tous doivent être exposé à toute la matière pour passer au cours supérieur.
CHARLOTTE
On parle ici vraiment de l’école de la vie. Ainsi la vie est un cours et il faut réussir avec les meilleurs résultats.
MENTOR
Non, pas les meilleurs résultats, les meilleurs apprentissages pour chacun d’entre vous. L’école ne devrait pas être une question de notes et de récompenses, mais simplement une manière d’acquérir des connaissances. Se faire juger par nos capacités de comprendre et d’apprendre c’est une manière bien humaine de catégoriser la connaissance d’autrui.
CHARLOTTE
Revenons au bonheurY-a-t-il moyen de retrouver ou reconnaître cette béatitude déjà connue par le passé?
MENTOR
Bien sûr, mais l’homme ne semble pas encore tout à fait prêtdisons que si l’on compare son niveau d’éducation spirituelle à votre système d’éducation, la maternelle convient très bien.
CHARLOTTE
Alors il vaut mieux s’armer de patience et de bonne volonté pour poursuivre notre éducation sur les chemins de la vie.
MENTOR
C’est bien dit. Peut-être ainsi vous reconnaîtrez le dit «bonheur» dont vous songez tant.
Partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *