Mes nuits pas très reposantes!

femme_dort_bureau

Je me réveille en sursaut parce que quelque chose m’a effleuré le visage. En ouvrant les yeux brusquement, j’aperçois une petite silhouette devant moi qui me fixe d’un regard piteux. Notre fille de 6 ans s’est réveillée pour la ième fois cette semaine, ce qu’elle fait depuis des mois! Je la raccompagne dans son lit et je m’assois sur la chaise dans sa chambre tel que convenu lors de nos séances. Il est trois heures dix du matin.

J’attends. Je parviens à m’endormir sur une chaise, chose que je n’ai jamais fait de ma vie auparavant. Puis, je me réveille à nouveau. Je me lève doucement en suppliant, je ne sais quoi ou je ne sais qui, que les vieilles lattes minces de notre plancher de bois ne fassent pas trop de bruit. Aucune envie de déclencher un « Maman où vas-tu? » qui me mènerait inévitablement à une nuit parsemée de blancheur, mère de ces jours inondés de noirceur.

Je me rendors plutôt rapidement après avoir réouvert les yeux quelques fois croyant entendre quelqu’un venir dans notre chambre. Je rêve. Et moi quand je rêve, mon cerveau s’en donne à coeur joie. Donc, au matin, j’ai l’impression d’avoir été éveillée toute la nuit à combattre des monstres, sauter des clôtures pour m’enfuir, voler miraculeusement d’une montagne à l’autre et participer à des discussions interminables. Bref, une nuit de labeur comme on ne peut pas l’imaginer!

Finalement, je me réveille une dernière fois grâce à Chris Martin qui me dit de manière mélodieuse de regarder les étoiles et de constater combien elles brillent pour moi.

Je suis courbaturée et maganée comme si un quatre-quatre m’était passé dessus plusieurs fois. Allez, courage! Le dérouillage matinal ne dure qu’une petite demi-heure.

Enfin, je dois sortir de leur sommeil ceux qui n’en sont pas encore sortis. Ensuite, je déjeune. Souvent c’est mon époux, généralement réveillé avant moi, qui me prépare mon café et mon pain grillé garni comme je l’aime. Et là, je regarde mon compte Instagram en réfléchissant à mon avenir… c’est-à-dire à ce que je dois faire dans les prochaines minutes, heures, jours et semaines.

Je ne vous partagerai pas toutes mes préoccupations, mais sachez que si j’avais dans ma liste certaines choses à faire dans ma journée, il y a de fortes chances que je ne les ai pas réalisées parce que plein d’autres choses qui n’étaient pas du tout planifiées ont dû être accomplies. Je me recouche donc le soir à moitié satisfaite puisque je n’ai presque pas fait de crochets sur ma To Do List tel que je m’étais promis, toutefois j’ai quand même réussi à gérer des imprévus ici et là, que je me dois d’inscrire dans ma Done List pour ne pas être déçue.

Le soir venu, avant de me glisser sous les couvertures et de poser soigneusement ma seule oreille ententdante sur l’oreiller, je fais ma tournée des lits pour offrir baisers et caresses à mes trois enfants tout en espérant que cette nuit sera meilleure que les précédentes et, surtout, en suppliant que les vieilles lattes minces de notre plancher de bois ne fassent pas trop de bruit!

Partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *