Impromptus littéraires: Les canards ne font pas la manche

Aujourd'hui, dans un élan d'inspiration, je souhaitais rédiger un petit texte pour apporter ma contribution au site des Impromptus Littéraires. En réalité, je le fais un peu de manière égoïste, puisque c'est pour moi une façon de faire aller ma créativité et de me permettre de prendre quelques minutes pour écrire. J'avais beaucoup écrit en 2006 et 2008, vous pouvez d'ailleurs trouver les liens des divers textes de l'époque sur ce billet. Je vais tenter d'écrire à l'occasion question de me dégourdir le cerveau.

Alors le thème de cette semaine, il s'agit de commencer impérativement un texte (en prose ou en vers) par : Les canards ne font pas la manche.

– Les canards ne font pas la manche? Mais c’est quoi cette expression d’auteur du dimanche?
– Et bien mon cher, tu sauras que ça signifie que l’habit ne fait pas le moine.
– Ça y’est, je me trouve en face d’un deux de pique!
– Tu veux dire d’un AS de pique.
– Veux-tu bien me dire pourquoi tu serais un as? Tu n’es pas mal vêtu, tu es juste mal foutu! En d’autres mots, tu n’es pas un cerveau, d’où le DEUX de pique!
– Je ne vois pas pourquoi le deux est plus fort que l’as. Si quelqu’un est vraiment niais, moi je lui attribuerais un as, c’est la plus forte carte dans presque tous les jeux. Le deux ne vaut rien alors que l’as est le roi.
– Bon, bon si ça te chante, mon roi des imbéciles! Alors tu compares l’expression «les canards ne font pas la manche», à «l’habit ne fait pas le moine». Mais dans cette dernière expression on dit que même si nous portons le costume de moine, ça ne fait pas de nous des moines pour autant. Donc il ne faut pas se fier aux apparences car elles peuvent être trompeuses. Tes canards, eux, ils ne font pas la manche ça veut dire qu’ils ne traversent pas La Manche?
– Pourquoi traverseraient-ils la manche?
– Je ne le sais pas, c’est toi qui l’a dit.
– Mais moi j’ai dit qu’ils ne la FONT pas.
– Tu es vraiment con comme un manche! Comment veux-tu que des canards FASSENT La Manche?
– Je suis peut-être con, mais je le suis comme UNE manche.
– Non, comme UN manche à balais, pas comme UNE manche de chemise!  Toi, tu devrais vraiment songer à faire la manche!
– Pourquoi je la ferais si les canards ne la font pas?
– Je disais que tu devrais mendier un nouveau cerveau, qui sait peut-être qu’un as de pique voudra te l’offrir. Et puis d’ailleurs, où as-tu entendu cette expression de canards qui ne font pas la manche?
– Je l’ai lu.
– Et où l’as-tu lu?
– Sur le site des Impromptus Littéraires.
– Ah bien sûr, tout s’explique!

Je vous invite également à lire les textes des autres participants et si vos doigts vous démangent et que votre esprit bouillonne d'idées, devenez vous aussi un contributeur!

Partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *