Ils ont écrit… alors que moi, toujours rien!

Je ne suis pas à mon meilleur ces jours-ci. Disons que mon moral est comme une vague, il monte et descend mais je ne sais jamais combien bas ou haut il peut aller. Ce n'est pas agréable de ne pas avoir le contrôle, je me trouve à avoir un mal de mer d'émotions. Bref, comme je me dis toujours ça passera… la «mère» va se calmer!

J'aimerais prendre le temps de faire découvrir quelques auteurs que j'ai découvert sur le Web et que, malheureusement, j'ai aujourd'hui bien du mal à suivre vu mon train de vie affolant avec les enfants. Être mère à la maison, je le répète pour les incrédules, ce n'est pas de tout repos!

Enfin, voici donc quelques liens qui pourraient vous intéresser si vous aimez la littérature. Ils sont dans mon blogroll mais je souhaite leur dédier un petit billet. (Ils ne sont pas en ordre de préférence)

Le Hameau des Écrits de Pierre H.Charron — publication L'incident

Roman en chantier de Annie Perreault — publication Adeline, porteuse de l'améthyste

DominicBellavance.com de Dominic Bellavance — Plusieurs publications

Avis d'expulsion de Patrice Cazeault — publications Averia 1 et 2, Tharisia publication à venir (MAJ 19/04/2011)

Entre vous et… Elles de Sylvie Gaydos — publication L'impasse

En fait, je les félicite d'avoir réussi à accomplir ce que je n'ai pas encore réussi, c'est-à-dire de publier un livre. Bon, disons que mon souhait d'écrire un roman est mis un peu en veille parce que je me suis lancé un défi plus grand d'écrire un scénario. Je dis «plus grand» simplement parce que c'est ce que l'on m'a expliqué. Des livres il y en a beaucoup de publiés, mais des films, très peu seront réalisés. Ainsi, mais probabilité d'accomplissement risquent d'être encore plus nul, mais tant que je ne parviendrais pas à m'enlever cette «stupide» idée de la tête, je ne parviendrai par à écrire rien d'autre. Enfin, c'est le sentiment que j'ai!

Donc, je m'obstine à vouloir écrire un scénario de film, alors que probablement écrire un roman serait peut-être plus simple pour vider ma tête de toutes ces pensées. Mais en fait l'essentiel c'est que j'écrive, publié ou non, réalisé ou non. Il faut que je prenne le temps de réfléchir et d'écrire… écrire je le peux entre deux tâches, mais réfléchir… très peu pour moi merci! Alors je me trouve à écrire de petites choses ici et là, mais rien qui ne me satisfait vraiment. Je me couche toujours la tête remplies d'idées et de pensées étranges, sans compter toutes les «ToDo List» mentales!

Voilà, je crois qu'il est temps pour moi d'aller dormir… mes filles n'auront pas pitié de moi demain, je serai leur humble servante… une chance que je les aime tant! Je fais des sacrifices durant cette période de ma vie, j'espère qu'un jour, j'aurai plus de temps pour moi que pour moi.

Au moins ce soir, je peux dire que j'aurai pris un peu de temps pour VOUS, pour vous lire et vous faire connaître à partir de mon blogue.

Partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

5 Comments

  1. Je viens de vous découvrir ! Mais où avais-je les yeux pour ne pas l’avoir fait avant ?! LOL
    Merci de la visibilité que vous m’accordez, elle me touche beaucoup. Je me reconnais dans vos questionnements et frustrations. Je suis passée par des étapes similaires. J’ai bien compris qu’il y a un temps pour chaque chose et des choix à faire dans la vie. Mais je vous encourage à persévérer, à grappiller un peu de temps, ici et là, pour satisfaire votre besoin d’écrire. Rêver est l’étape avant la réalisation, Impasse en est la preuve vivante. Au plaisir.

  2. Aie! 
    Ça m'attriste de devoir te corriger, mais je n'ai toujours rien publier. Je travaille sur ma double-série de science-fiction Averia/Tharisia depuis 2009, mais, encore à ce jour, je n'ai pas réussi à accrocher une maison d'édition. Je fais figure d'imposteur dans cette liste 😉
    Non, pas facile non plus de publier un roman 😉
    Par contre, je suis d'accord avec toi: écrire un scénario de film (et qu'il aboutisse un jour au grand écran) me semble un pari encore plus risqué. 
    Ce qui ne veut pas dire qu'il est irréalisable. 
    L'écriture est faite de hauts et de bas. Ça semble anodin, mais c'est vrai. Il y a des jours où ce qu'on a difficilement extirpé de nos cervelles nous semble briller de tous les feux. On jette un regard sur le chemin parcouru et on jubile. La fierté nous gorge, nous transporte. Il n'y a de plus grand plaisir que de créer. Que de jongler avec des morceaux de notre imagination et de construire une histoire qui suscite quelque chose en nous et chez autrui.

    D'autres fois le regard se porte plutôt sur la route qu'il reste à parcourir. Sur les failles, le relief de nos faiblesses mises en évidence sur l'écran qui clignote. On doute de la qualité de nos efforts, on se demande si ça vaut la peine. On envisage de laisser tomber, de laisser tarir la source plutôt que de l'entretenir. 
    Les creux de vagues… c'est normal. 
    Faut se laisser flotter parfois. 
    Par contre, quand on sent que la vague n'en finit plus de creuser… Alors il ne faut pas hésiter à battre des mains et des pieds, à se donner un grand coup de pied quelque part et se hisser à la surface. Se secouer et s'agripper à notre rêve de toutes nos forces. 
    Bref… :)
    tout ça pour dire: n'abandonne pas. 
    Continue d'écrire.

  3. Merci de parler de nous dans ton univers. C'est apprécié.
    Tout ce que je peux te dire, c'est de persévérer. Tant qu'on a un but, on peut toujours se lever la tête et regarder en avant. Y a juste dans cette direction, que l'on peut changer les choses !Alors,bonne écriture et que ce scénario voit le jour !!
    à bientôt :)

  4. @Sylvie,

    Tout d'abord, tout le plaisir est pour moi! Merci pour votre commentaire et vos encouragements, je l'apprécie grandement!

    Merci pour votre passage sur mon blogue!

    @Pat,

    Et bien peut-être est-ce une prémonition que je viens de faire là en ayant cru que tu avais publié des livres. ;o) Ça viendra certainement! Une chose est sûr tu es en bonne posture pour que tes projets puissent se concrétiser.

    Merci pour tes bons mots concernant l'écriture et les efforts que l'on peut faire pour parvenir à s'approcher d'un rêve.

  5. @Pierre,

    Merci pour tes mots, c'est fort juste tant que l'on a un but, il y a une raison de persévérer et de continuer. Je suppose que c'est ce qui fait que je n'ai pas lâché le morceau même si ce projet d'écriture trotte dans ma tête depuis de nombreux mois. Je me dis que je ne fais que préparer le terrain, que j'ai pris mes cours sur le tas et que maintenant il faut que j'applique ce que j'ai appris.

    Merci encore pour ton passage ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *