Raccorder une bande DEL – Électronique

Pour mon projet de boîte à lumière j’ai acheté un ensemble de lumière DEL sur bande avec un interrupteur inclu. Cependant pour la grandeur de la boîte que j’ai conçue, la moitié de la bande de DEL de 3 mètres était amplement suffisante. Donc, je me suis dit que j’allais faire un autre ensemble avec le reste de la bande pour pouvoir fabriquer un deuxième mini studio photo.

L’image ci-jointe est celle de l’ensemble DEL blanc chaud, pour le projet, toutefois il est important de noter que je me suis procuré les DEL blanc qui ont entre 6000k et 6500k.

Le matériel et les outils

Matériel nécessaire pour concevoir une nouvelle bande DEL fonctionnelle avec un interrupteur.

  • bande DEL
  • un adaptateur 12V 2A
  • un interrupteur
  • un connecteur d’alimentation

Les outils essentiels:

  • pince à dénuder
  • un fer à souder
  • du fil d’étain à souder
  • ruban chauffant
  • pistolet thermique

Pour ce qui est du choix de la prise d’alimentation, j’avoue que c’est ce qui m’a été suggéré soit 12V 2A, 100-240V 50/60Hz. En fait, il s’agit du même adaptateur que celui qui venait avec l’ensemble. Donc visiblement même si le ruban est divisé en deux, la prise d’alimentation semble être la bonne. Je ne peux rentrer dans les détails de l’explication mathématique de ce choix, j’ai un peu du mal à comprendre puisque ce ne sont pas des notions que j’utilise fréquemment.

La polarité

D’abord, il faut comprendre que les bandes de lumière DEL ont un côté positif et un côté négatif qui se trouve tout le long de la bande. On peut l’observé puisqu’il est clairement inscrit sur la bande grâce au signe plus (+) et moins (-).

Cela dit, il importe peu par quelle extrémité on place notre fil connecteur, l’important c’est que les polarités soient respectées, soit le côté positif connecté au fil généralement rouge et le côté négatif au fil noir.

Sur l’adaptateur, la polarité est représentée par un symbole qui illustre le connecteur ainsi que ses pôles positif et négatif. Si l’intérieur du connecteur possède un plus comme symbole on parlera d’une polarité positive pour ce connecteur. À l’inverse si le symbole est le moins, ce sera une polarité négative.

Préparation du matériel

Puisqu’il faut faire un montage à partir d’un restant de bande DEL, il faut préparer quelques pièces qui doivent être assemblées.

Connecteurs

D’abord, de quoi on parle lorsqu’on dit «connecteur mâle ou femelle»? Et bien il s’agit de la forme du connecteur qui permet le raccord entre deux fils. Et oui, c’est inspiré de la nature, plus précisément de la sexualité des mammifères. Que voulez-vous le sexe mène le monde! 🙂

Blague à part, le connecteur mâle est celui qui s’insère dans le connecteur femelle.

Dans mon cas, j’ai un interrupteur qui possède un connecteur mâle et femelle de part et d’autre. L’adaptateur lui possède un connecteur mâle qui doivent donc être relié au connecteur femelle de l’interrupteur. Pour la bande de DEL, je dois donc souder la fiche femelle qui sera reliée à la fiche mâle de l’interrupteur.

J’ai donc acheté une petite rallonge avec une fiche mâle et une fiche femelle dont j’ai coupé la parti mâle. Par la suite, il a fallu dénudé le fil principal ainsi que retirer les gaines des petits fils rouge et noir pour pouvoir les souder à la bande.

Une fois cette étape de complétée, on peut songer à souder le fil avec le connecteur à la bande de DEL.

La soudure

Toutefois, avant de souder il faut s’assurer que certaines choses soient mises en place.

Ventilation

En premier lieu, il faut s’assurer d’avoir une ventilation adéquate pour aspirer les vapeurs lorsqu’on fait de la soudure. Aussi, biensûr, un espace de travail bien propre et dégagé nous assure d’éviter des brûlures inutiles.

Étain

Les sourdure sont habituellement constitutées par des alliages de métaux qui ont un bas point de fusion. Souvent, il s’agit de l’étain et du plomb qui sont réunis à des pourcentage différents. Tous deux sont toxiques mais particulièrement le plomb, ce pourquoi certains fils d’étain maintenant n’ont plus de plomb. Il n’en demeure pas moins qu’il n’est pas suggéré de respirer les vapeurs de la soudure.

Les fils d’étain existants peuvent avoir plusieurs diamètres différents. Il faut donc choisir la dimension appropriée pour le travail à réaliser. Rien ne sert d’avoir un diamètre de fil trop grand pour une soudure qui sera très petite. Généralement, pour les soudures électronique entre 0,7 mm et 1 mm de diamètre c’est suffisant.

Flux

Certains utiliseront de l’étain qui continent du flux. Avec la chaleur les pièces à souder peuvent rapidement oxyder. L’étain malheureusement adhère mal sur des métaux oxydés, donc le flux est une substance qui permet de nettoyer les surfaces et de s’oxyder à la place des pièces qui chauffent. Le flux habituellement se trouve déjà dans plusieurs fil d’étain mais parfois il est insuffisant, c’est pourquoi il existe aussi des seringues qui permettent de déposer quelques gouttes sur les pièces avant de les souder.

Ruban chauffant

Une étape qui n’est pas forcément essentielle mais qui permet de sécuriser et enjoliver la zone qui a été soudée c’est le ruban chauffant. Pour obtenir une plus belle finition, il faut insérer le ruban chauffant dans le fil avant de souder. Ce petit tube en plastique se rétracte une fois qu’on le chauffe à l’aide, par exemple, d’un pistolet à air chaud. Certains vont utiliser une flamme aussi, mais personnellement je trouve ça plus risqué. Je n’aime pas jouer avec le feu inutilement.

Si on oublie d’insérer le ruban il sera plus difficile d’enfiler un ruban d’une dimension appropriée par les extrémités soit celle du connecteur ou de la bande de DEL.

Trucs et astuces

Faire de belles soudures vient avec la pratique. Il faut donc faire l’expérience de cette technique pour développer et améliorer sa façon de faire. Je ne suis pas une experte en la matière même si dans mon jeune temps j’ai aidé mon père à souder de nombreux circuits imprimés qu’il avait conçu. J’ai pu souder à d’autres occasions, mais il faut que je me pratique davantage surtout pour acquérir de l’assurance.

Voici quelques élements importants à retenir lorsqu’on doit souder des pièces en électronique.

  • S’assurer que les composants à souder sont placés dans le bon sens sur le circuit;
  • Tenir le fer à souder comme un crayon;
  • Réchauffer tous les éléments qui doivent être soudés (la plaque et la patte du composants) puisque l’étain se disperse mieux sur ce qui est chaud;
  • Déposer l’étain sur la pointe du fer, l’étain glissera pour s’étendre sur les pièces chauffées par le fer.
  • Retirer l’étain avant le fer à souder pour éviter que la soudure d’étain ne bouger.
  • Inspecter que les gouttes de soudures adjacentes ne se touchent pas pour éviter tout court-circuit. Un outil utilisé pour vérifier s’il y a des contacts indésirés c’est le multimètre.

Et voilà, une fois le tout souder on peut connecter toutes les pièces, brancher la prise d’alimentation et allumer les DEL grâce à l’interrupteur!

J’espère que ce petit billet peut servir de guide si vous vous lancez dans la soudure peu complexe. Néanmoins, il existe vraiment une panoplie de vidéos en ligne et de billets beaucoup plus détaillés sur le sujet. Aussi, si vous tentez l’expérience dans un lieu tel qu’un fablab vous aurez biensûr l’aide et l’expertise des personnes sur place.

Liens intéressants:
Tutoriel soudure
Soudure électronique

Partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *