La photographie sans ombre, pourquoi?

La réponse à cette question se trouve dans les paragraphes qui suivent, mais avant je vous partage mon expérience en tant que photographe amateure.

Que ce soit par plaisir ou pour des raisons professionnelles, j’ai fait beaucoup de photographie. J’ai donc suivi divers cours de photo, tout au long de mon pracrous académique et professionnel. De la caméra photo manuelle à la caméra numérique pour finir avec un téléphone portable, j’ai acquis plusieurs notions au fil du temps et de mes expériences.

Dans le cadre de mon travail, j’ai dû faire beaucoup de photo de produits. Nous avions un studio photo afin de réaliser des photos de qualité pour ensuite les placer sur nos emballages ou dans nos documents promotionnels et publicitaires. J’ai traité d’innombrable photos afin de retirer les imperfections sur certains produits, de les détourer et de les placer dans un nouveau décor. Bref, la photographie et le trucage photo ça me connait!

De nos jours, dans le monde du commerce en ligne, on voit que les images de produit sont souvent sur des fonds unis (blancs) et qu’elles n’ont pratiquement pas d’ombrage. Comment est-ce possible? Toujours du trucage? Non, pas nécessairement.

Studio photo et boîte à lumière

En photographie, pour obtenir la photo d’un sujet avec un ombrage minime et avec un fond qui ne présente pas d’horizon, il faut principalement deux éléments. Mais avant d’aller plus loin sur ces éléments voici la fonction principale d’une boîte à lumière.

Le but d’une boîte à lumière c’est d’éclairer sous tous les angles un objet à photographier avec un éclairage régulier. Cela permet de mettre en valeur le plus de détails possible sur l’objet. Et «le principal avantage des boîtes à lumière, c’est qu’elles permettent d’obtenir des ombres très douces, voire inexistantes.» (Wikipédia)

La boîte à lumière permet donc de photographier des objets et de pouvoir en faciliter entre autres le détourage très rapidement. Le détourage étant nécessaire souvent pour des produits que l’on veut mettre en contexte ailleurs (montage photo) ou par exemple dans la mise en page de catalogues ou circulaires imprimées ou en ligne.

Revenons donc aux deux éléments essentiels pour que la boîte puisse être efficace et donner les résultats escomptés.

L’éclairage

D’abord, un éclairage qui provient d’au moins deux directions souvent opposées afin qu’il y ait un équilibre dans les sources lumineuses. Cela permet de faire disparaître les ombres franches que l’on retrouve souvent lorsqu’on a une seule lumière dirigée sur le sujet. Les ombres seront donc atténuées tant sur le fond que sur le sujet lui-même et cela permet donc de percevoir plus de détails.

Source de l’image: Alexander Dummer sur Unsplash

La toile de fond

Dans les studios photo ou de cinéma, on parle souvent de cyclorama. C’est un environnement dépourvu d’angles, c’est-à-dire un fond qui est conçu grâce à des structures courbées qui permettent de faire disparaître les coins des murs et ceux du sol. C’est ce qui crée cette illusion que l’objet flotte dans un fond blanc (ou toute autre couleur choisie).

Cette vidéo présentement bien la création de ce type de structure pour un studio photo.

Il faut donc avoir un fond qui possède une courbe à la base afin de faire disparaître toute ligne droite qui se trouve à la jonction par exemple d’une table et un mur ou d’un mur et d’un plancher.

Ce genre de système, peut-être fait de plusieurs façons soit des plus économiques aux plus dispendieuses. Des plus bric-à-brac au plus high-tech. Du très grand format fixe au plus petit format transportable.

La boîte à lumière

La boîte à lumière est en quelque sorte un format réduit du cyclorama. Il s’agit littéralement d’une boîte pouvant être conçue de différents matériaux (bois, carton, toile) dont l’intérieur est recouvert d’un matériel blanc ou dans certains cas d’un revêtement réfléchissant argenté. Généralement, l’éclairage vient de l’extérieur de la boîte grâce à des lumières sur trépieds. Toutefois, dans les modèles transportables les lumières sont souvent des DEL intégrées à l’intérieur de la boîte.

Boîte à lumières maison. Conçue de carton-mousse et de papier de soie ainsi que de deux lampes de table avec ampoules DEL blanc froid

Dans les studios photo, la boîte à lumière est un matériel d’éclairage qui se trouve à être monté sur un trépieds et dont les ampoules se trouvent dans une boîte dont un côté blanc laisse passer la lumière. Ainsi il est possible de placer les sources lumineuses à différents endroits tout en bénéficiant d’une diffusion de la lumière idéale pour adoucir les ombrages. Il en existe aussi de diverses formes (carré, rectangulaire, octogonale) ayant des propriétés légèrement différentes.

Afin de visualiser la différence de résultat d’un objet photographié avec un éclairage uniforme et un éclairage orienté, voici deux photos. Cela donne un bel aperçu de ce qu’une boîte à lumière peut offrir comme résultat.

À gauche photo prise avec une caméra professionnelle et un éclairage ponctuelle. À droite, photo prise avec un téléphone portable dans une boîte à lumière.

On peut constater qu’à gauche la photo a plusieurs ombres marquées, tant sur le fond que sur le sujet proprement dit. Alors que dans la photo de droite, on peut voir plus de détail sur le sujet et il y a moins d’ombrage. Les couleurs sont différentes aussi parce que le type d’ampoule était différent. Sans entrer dans les détails, disons que le nombre de Kelvin a un impact sur la couleur de la lumière plus il est bas, plus le blanc est chaud (tire sur le jaune-orange), plus il est élevé, plus le blanc est froid (tire sur le bleu).

Je n’ai pas mentionné dans ce billet les autres éléments qui sont également importants lorsqu’on veut faire de la photo de qualité comme par exemple la balance de blancs et le fait d’enregistrer une photo en mode RAW qui permet des retouches sur la photo entre autres sur la balance de blanc sans endommagé la photo proprement dit.

Mon but n’est pas d’offrir un cours photo, mais uniquement mettre en valeur le fait qu’il est parfois utile et agréable de photographier des objets dans un environnement avec un éclairage équilibré.

Dans un prochain billet, je vous partage la création d’une boîte à lumière que j’ai réalisé grâce à une machine qui se trouve en fablab, la découpe laser. C’est une boîte fort utile dans ce type de laboratoire, puisque souvent nous voulons documenter ou présenter nos créations. La boîte devient donc un bel outil pour obtenir des photos de qualité.

Liens intéressants:
La photographie sans ombres pour tous – Fabrice Court

Images:
Alexander Dummer sur Unsplash
Krists Luhaers sur Unsplash

Partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *