Le destin de Ailes

Il était une fois Ailes, qui vivait dans une famille en apparence aimante et chaleureuse. Personne ne pouvait se douter que derrière ce semblant de bonheur et d’affection, affiché par ses proches, se cachait l’histoire d’un être fragile qui luttait pour sa survie.

Un jour les coups portés sur Ailes ne pouvaient plus être camouflés. Certains individus voyaient bien qu’Ailes souffrait et pendant que les uns ne faisaient rien pour la secourir, d’autres ont osé agir et lui sont venue en aide. Finalement, certaines instances ont pris une décision et ont fait en sorte que cette créature puisse avoir l’occasion de vivre mieux.

Ailes allait donc être adoptée par une famille qui voulait offrir tout son amour à leur prochain. Malheureusement, les coûts pour l’adoption sont élevés. Visiblement, il faut parfois payer cher pour venir en aide à autrui. Si cher qu’enfin de compte l’adoption est aussi un commerce, l’adoption c’est aussi de devenir propriétaire. C’est une terrible chose que d’associer de la sorte des êtres vivants à des questions boursières, comme si une existence pouvait être l’objet d’un achat. Néanmoins, cette famille a cru que si c’était pour offrir le meilleur à l’être adopté, l’achat n’en était plus un.

Enfin, Ailes a été accueillie dans sa nouvelle famille, attentionnée, dévouée et aimante. Ailes était toujours craintive. Ailes n’avait pas tout à fait confiance. Pourtant tous l’affectionnaient énormément et personne ne lui rappelait ce qu’elle avait vécu par le passé. Tous souhaitaient qu’Ailes se sente bien et qu’Ailes puisse avoir un avenir. Un bel avenir.

Ailes aurait pu être laissée dans sa souffrance. Certains l’auraient fait sous prétexte que c’était les parents qu’il fallait punir et non pas Ailes qui devait être sauvée. Sa nouvelle famille a plutôt choisi de la faire sortir de cette situation pénible et de lui permettre de vivre sa vie autrement, sans s’apitoyer sur les blessures de son passé. Ses nouveaux parents ont préféré l’aimer et tout faire pour que son passé ne nuise pas à son futur. Peut-être que ses véritables parents n’ont pas été justement puni pour ce qu’ils lui ont fait, mais l’essentiel c’est que Ailes a eu la chance de vivre une autre vie que celle qu’Ailes connaissait jusqu’à présent.

Il est vrai que le passé peut être la cause de nombreuses de nos souffrances, il peut nous tailler les ailes et nous empêcher de voler momentanément. Toutefois c’est aussi grâce au passé, qu’au moment présent nous forgeons notre futur.

Pour Ailes, il lui aura fallu du temps, de l’amour et de la patience pour reprendre ses forces, avoir confiance à nouveau et, finalement, prendre son envol…

Ailes, aujourd’hui, peut voler… de ses propres ailes!

Cette allégorie a été écrite suite aux nombreuses lectures concernant les divers débats des ailes taillées de nos perruches sur le forum auquel je participe.

Certains croient que le mieux c’est de ne pas se procurer des oiseaux qui ont subi la coupe des ailes dans le but de conscientiser les commerçants que leur geste est inacceptable. D’autres diront que de se procurer de tels oiseaux, c’est une manière de promouvoir une action qui n’est pas tolérable.

Mais depuis que le monde est monde, on a réprimandé, on a accusé, on a condamné et on a reproché à autrui d’innombrables gestes inhumains à l’égard des Hommes et des animaux… mais rien n’a vraiment changé. Les siècles ont passé et encore aujourd’hui… des chiens se font toujours battre, des enfants se font toujours abusés, des femmes se font toujours maltraiter et des hommes se font toujours torturer.

Chacun choisit sa bataille, selon le point de vue qu’il décider d’adopter. Alors que l’un accuse, l’autre sauve, alors que l’un emprisonne, l’autre libère, alors que l’un condamne, l’autre vient en aide… Mais toutes les batailles font parties de la même guerre, celle pour laquelle on souhaite un monde meilleur pour tous. Les gestes peuvent être différents mais souvent les intentions sont les mêmes.

Partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *